100.000 ans dans nos cœurs

En 2014, j’avais été sollicité pour écrire une musique afin d’accompagner l’interview vidéo d’une amie proche, Ariane WEINBERGER, à l’occasion de la publication de son travail Le Dessein de Sapiens au paléolithique supérieur européen : de la survie à la transcendance par l’Université de Liège.

sans-titre-1Ariane souhaitait une illustration musicale qui fasse résonner le paysage de nos lointains ancêtres, quelques sons de flûte très simples, presque rudimentaires. Je lisais alors des extraits de son travail, et je dois dire que pour la première fois, je me mettais à considérer tout autrement la vie de nos ancêtres du Paléolithique : Comment avaient été leur tendresse ? Leur bonté ? Leur joie ? Comment avait résonné leur quête du Sacré en eux-mêmes et dans leurs expressions? Je me lançai alors dans cette composition et réalisai la maquette qui est sur mon site. 100.000 ans dans nos cœurs représente cette part de soi-même qui existe parce qu’un jour, il y a très longtemps, des humains se sont mis à développer la bonté, la beauté, l’harmonie et le sens de leur existence, s’éloignant du Destin naturel et mécanique auquel étaient soumis les autres êtres vivants.

Mais, comme souvent, je m’étais laissé emporter par ma composition, et j’avais entouré la « flûte rudimentaire » de percussions, de harpe et de nappes de cordes. Cette présence, ce « regard » de nos lointains ancêtres qui, mus par une intention mystérieuse, s’étaient mis à souffler dans des roseaux, taper sur des peaux de bête tendues et découvrir les sons des cordes, m’avait troublé au point d’oublier la recommandation pour ma composition : une flûte ténue…

J’avais en moi un Homo Sapiens qui jouait et dansait avec Pythagore, Bach et Prokoviev. Je terminai ma composition et l’envoyai… La réalisatrice, ravie, me fit cependant remarquer que j’avais répondu un peu à côté de la proposition… Hilares au téléphone de cette boulette, nous convenions que j’envoie simplement la flûte solo. Voici le lien de l’interview vidéo.
Lorsque le projet d’enregistrer News Of The Inner World prit corps courant 2015, je décidai d’inclure ce titre avec les 4 instruments, qui comme les 4 éléments de base, en formaient un 5e par le fait de s’harmoniser. La présence de Miquèu MONTANARO était une aubaine pour interpréter la partition de flûte.
Si vous vous rendez sur notre page facebook vous trouverez en fouillant un peu, la vidéo d’une répétition de 100.000 dans nos cœurs, que nous avons fait en février 2016 à la Régie Régionale PACA, où Miquèu MONTANARO est accompagné par Roxane MARTIN (harpe), Djamel TAOUACHT (percussions) et Pascal GANDOLFO (synthétiseur).